Vous êtes ici > Coco Chanel

Coco Chanel

Coco Chanel

Gabrielle Bonheur Chasnel, née en 1883 à Saumur et décédée en 1971 à Paris, est la fondatrice de la maison de haute couture Chanel, célèbre également pour ses parfums.

Issue d'une famille de marchands, elle est placée en orphelinat à 15 ans, après la mort de sa mère et le départ de son père pour l'Amérique.

Elle apprend par la suite la couture auprès des dames chanoinesses de Moulins. Devenue experte, elle aspire pourtant à un autre avenir que celui de couseuse. Devenue Coco dans un music-hall de Vichy où elle se produit en spectacle elle devient courtisée et fréquente les mondains. Elle rencontre son premier amour , Boy Capel, riche homme d'affaires qui la pousse à se lancer dans la haute couture en 1909. Elle installe alors son atelier Boulevard Malesherbes à Paris. Ses premières créations sont des chapeaux.

Elle ouvre des boutiques entre Paris, Deauville et Biarritz à partir de 1910, grâce aux fonds de Boy Capel. Son succès s'amplifie après la guerre, alors qu'elle a déjà 300 employées. La mort de son amant, en 1919,  est un terrible coup du sort, mais Coco Chanel persévère en se raccrochant désespérement à son travail.

Elle déménage sa maison de couture rue Cambon en 1921, non loin de la Place Vendôme, haut lieu du luxe parisien. L'heure de la consécration a sonné pour la créatrice. Accumulant les liaisons avec de grands hommes, notamment le Duc de Westminster, elle impose son style et sa griffe très modernes : cheveux courts, mode des pyjamas, pantalons pour femmes, jupe plissée courte, chapeau cloche. La mode "garçonne"  des années folles doit beaucoup à Coco Chanel.

Parallèlement, Chanel lance ses propres parfums. Le N°5, conçu en 1921, connaît une renommée mondiale, mais aussi le N°22 (1922), Bois des îles (1926) et Cuir de Russie (1926). Toutefois, la seconde guerre mondiale, marque une profonde rupture  dans l'histoire de la marque. Chanel ferme la maison de couture et licencie l'ensemble du personnel dès l'annonce de la guerre. Tentant de récupérer  l'intégralité de la marque Chanel N°5 (qui appartenait à une famille juive, les Wertheimer), elle s'attire les foudres des pouvoirs publics. Sa liaison avec l'officier  SS Von Dincklage aurait pu lui valoir de graves ennuis si elle n'était pas devenue amie avec Winston Churchill  durant sa relation avec le Duc de Westminster. Après la guerre, elle part vivre en Suisse. De retour à Paris en 1954, elle rouvre la maison de couture et triomphe avec son célèbre tailleur en tweed gansé.

Elle finit sa vie fatiguée, sèche, dépassée par la vague hippie et les modes venues des Etats-Unies. Elle fait partie des cent personnalités les plus marquantes du XXè siècle, selon le magazine Time.

Retour