Vous êtes ici > La fête du muguet

Le 1er Mai, la fête du muguet


Muguet

Cloches naîves du muguet

Carillonnez ! car voici Mai !

Sous une averse de lumiière

Les arbres chantent au verger,
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre

Carillonnez ! car voici Mai !

Cloches naïves du muguet !
Les yeux brillants, l'âme légère,
Les fillettes s'en vont au bois
Rejoindre les fées qui déjà,
Dansent en rond su la bruyère

Carillonnez ! car voici Mai !

Cloches naïves du muguet !

Maurice Carême (1899-1978)



Muguet des bois, muguet des rues

La vente du muguet le 1er Mai par des particuliers sur la voie publique s'apparente à une tolérance admise à titre exceptionnel par les autorités locales. Mais cela posa parfois des problèmes...Ainsi, en 1913, les fleuristes ayant boutique voulurent empêcher les vendeurs des rues de vendre le muguet que les horticulteurs obtiennent pour le 1er Mai en le forçant...

Raoul Ponchon, né en 1848 à la Roche-sur-Yon, chroniqueur en vers dans différents journaux de l'époque, fit une chanson de cet incident :

Ainsi donc, jeunes midinettes,
Petits trottins et trottinettes
Vous n'avez pas votre muguet,
Du premier mai, frêle et mystique,
A moins d'aller dans les boutiques
Où le syndicat fait le guet.
Mais consolez-vous, à tout prendre,
Vous ne perdez rien pour attendre
Vous aurez le muguet des bois
Un peu plus tard, et plus sincère,
Que celui qui pousse dans les serres.
Et plus parfumé mille fois.


Le joli muguet