Un rimiaux d'Emile Joulain


Vous êtes ici Accueil > Rimiaux


Un, parmi les nombreux rimiaux qu'a écrit Emile Joulain, notre poète angevin

L'Pays d'Anjou



Emile Joulain


L'Pays d'Anjou c'est la grand'haie
Qui pouss'côr au pays d'Segré,
Qui lèv'côr son restant d'futaie
Pour abérier l'restant d'ein s'cret ;
Le s'cret d'ein temps qun'on dit qu'i' r'tarde,
Mais qui t'nait l'bonheûr en ses mains
Et qui brâm' comme ein' darnièr'harde
Aux tournâill's des ch'mins ségréens.

L'Pays d'Anjou, c'est l'grand clous d'vigne
Qui s'étale aux côtieaux d'Saumur ;
C'est l'armée des paissiaux en ligne,
C'est la bounn' sent' du résin mûr
Qui rôd comme au temps des And'gaves,
D'la voée Romain', d'la rout' des Roés,
Quand on rent'la vendange aux caves,
Tout l'long des ch'mins du Saumuroés.

L'Pays d'Anjou, c'est la vieill'bauge
Où l'sanglier, blâson d'Baugé,
Boét au russiau, meilleûr qu'eine auge,
Dans l'vieux taillis affouragé ;
C'est l'paradis d'la grand'braconne
Y'où l'coup d'fusil quiaqu' dans les boés,
Y'où qu'tout dans l'fond un côr entonne
L'Requiem d'ein çarf du Baugoés.

L'Pays d'Anjou, c'est l'vieux ch'min somb'e
Qui s'creuse enter' les chên's géants,
Y'où qu'la nuit' mêl', comme en n'ein' tombe,
Les omb' des Bleus et cell's des Chouans,
Y'où que l'vent, d'calvairs en calvaire,
Pour tous les môrts dit son chap'let,
Et va, éguernant son rosaire,
Aux ch'mins creux du pays d'Cholet.

L'Pays d'Anjou, c'est tant d'images,
Tant d'figur's dans l'liv' du souv'ni',
Qu'à n'en vouloér feill'ter les pages
Mêm' les pouèt's n'ont jamés fini',
Jamés fini d'voér, sû' les grèves,
Des fill's de Loér' passer toujoûs,
Jamés fini d'tréner leûs rêves
Par les ch'mins du Pays d'Anjou.

Emile Joulain

 

Extrait  des "RIMIAUX D'ICIT RIMIAUX D'L'AUT'BORD

  Information du C.O. du 12 Janvier 2016 :

Nouveau spectacle "Emile Joulain", le dimanche 17 janvier 2016, à partir de 14 h 30, à la salle des loisirs de Mazé